Rechercher

La Plédranaise Severine Piesset sur la Transmartinique

Mis à jour : 13 juin 2020


Séverine Piesset est une traileuse plédranaise membre de la team endurance shop que j’ai rencontré sur la Transmartinique 2019. Elle a été invitée comme Elite par le club Manikou, organisateur de l'évènement. Elle a terminé à la deuxième place féminine et va nous parler de son expérience sur cette course


E : Tu as été invitée sur la Transmartinique, un ultra- trail de 134 km et 5000m de D+ sous les tropiques, qu’est ce qui t’a poussée à te lancer dans un tel challenge ?


S : Alors pour être honnête la Transmartinique n'était pas prévue. J'étais en préparation des Templiers à 15 jours de mon objectif quand j'ai su que j'étais invitée en tant qu'élite française. Dans un 1er temps je n'y croyais pas trop et quand j'ai eu une des administratrices du club Manikou par message j'ai très vite compris que c'était vrai. Je ne me suis pas mis la pression. D'abord les Templiers ensuite la Transmartinique pour une 1ère expérience en vue de la Réunion.


E : Quelle préparation générale as-tu fait pour t’y préparer et te sentir prête le jour J ?


S : Je n’ai pas eu besoin de préparation spécifique car j'avais déjà le fond dans les jambes et la boue sur mes sentiers. Il manquait juste le climat chaud et humide. J'ai énormément bossé sur vélo et home trainer pour ne pas trop solliciter les articulations.


E : Cette course a été très technique et difficile, as-tu fait une préparation mentale pour pouvoir rester motivée jusqu’au bout ? As-tu eu des moments compliqués et qu’est ce qui t’a permis de les surmonter ?


S : Je n’ai jamais eu besoin de faire de préparation mentale pour aucun de mes ultras. Ma force aujourd'hui je la puise dans mes sorties longues en solo, ça aide énormément. J'ai eu des moments de doutes, de fatigue et pour réussir à passer dessus j'ai pensé à mes enfants et tous les sacrifices que j'ai dû faire.


E : Il y a eu beaucoup d’abandon et notamment pour cause de problèmes gastriques, quelle a été ta stratégie nutritionnelle avant et pendant la course ?


S : Côté alimentation c’est très compliqué. Je n’ai pas encore trouvé la recette miracle. Comme beaucoup, à mi-chemin plus moyen de m'alimenter. Juste boire beaucoup avec la crainte d'avoir un retour néfaste. J'ai bien géré même si je termine en grosse hypo.


E : Que retiendras tu de cette course ?


S : Pour définir cet ultra qui porte vraiment bien son nom je dirais exigeant, technique et magnifique un très gros dépassement de soi et j'en suis fière.


E : Quels sont tes prochains objectifs ?


S : Mes prochains objectifs pour 2020 la maxi race et le GRP pour une belle préparation Réunion.

Pour en savoir un peu plus sur la Transmartinique

https://www.clubmanikou.com/

https://www.facebook.com/groups/1627303317374740


29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout